Appel à communication

Centre Jean Mabillon

 

EPHE_PSL-couleur

 

 

 

 

 

 

Formuler l’hypothèse, établir la preuve : du travail sur les sources à l’écriture de l’histoire

 

Des élèves de l’École, des membres de l’association Chroniques chartistes et les doctorants du Centre Jean-Mabillon et de l’école doctorale de l’EPHE organisent les journées d’étude intitulées  Formuler l’hypothèse, établir la preuve : du travail sur les sources à l’écriture de l’histoire , qui auront lieu mercredi 3 et jeudi 4 juin 2020.

Ces journées s’adressent à tous les jeunes chercheurs.


ENC- HypothèsesHypothèses sur les positions du soleil Atlas céleste, Andreas Cellarius, 1708 © Bibliothèque nationale de France, Département des estampes et de la photographie, XH-30-FOL, planche 17

 

APPEL A COMMUNICATION

L’hypothèse et la preuve sont intrinsèquement liées aux études en sciences humaines et sociales depuis leur constitution en disciplines scientifiques. Face à la complexité de son objet d’étude, le chercheur avance, de manière provisoire, des hypothèses, des propositions d’explications et d’interprétations qui seront ultérieurement validées ou réfutées.

Au XIXᵉ siècle, afin d’asseoir la scientificité de la discipline historique, l'école méthodique a érigé le recours à la preuve comme règle essentielle de cette méthode, enseignée et pratiquée par les établissements de recherche qu’étaient l’École des chartes et l'École pratique des hautes études. La démarche historique est fondée sur l’interrogation des sources en les mettant à l’épreuve de la critique pour en tirer des conclusions. Le recours à la preuve est alors l’élément clé de cette méthode car elle permet de poser une affirmation vérifiable. Comme le rappelle Claude Gauvard, la preuve n’est pas l’apanage du seul historien, mais aussi celui des théologiens, des mathématiciens et physiciens et, surtout, des juges (Dictionnaire de l’historien, 2015, p. 551-553).

Dans les sciences historiques comme dans les procédures judiciaires, on recherche des preuves parce qu’on cherche la part de vérité accessible. Il s’agit alors d’une exigence épistémologique à laquelle le chercheur attache sa crédibilité au sein de la communauté scientifique.

 

Les propositions de communication doivent être envoyées avant le lundi 13 janvier 2020, à l’adresse : chroniques.chartistes@chartes.psl.eu

 

Elles peuvent être rédigées en français ou en anglais, et doivent être accompagnées des informations suivantes :

nom, prénom et courriel

titre de la communication et résumé en 400 mots maximum

une brève bio-bibliographie

>>>Pour en savoir plus