Nouvelles parutions

 

 

 

Lire Homère

 

Patrick MORANTIN

Lire Homère à la Renaissance
Philologie humaniste et tradition grecque

Travaux d'Humanisme et Renaissance, vol. 575

Librairie Droz, 2017

ISBN : 978-2-600-01911-8

 

A partir de l’examen des annotations apposées par les humanistes Vettor Fausto et Guillaume Budé sur leur exemplaire personnel de l’editio princeps d’Homère, l’ouvrage s’attache à comprendre le mode de lecture et la démarche philologique des deux humanistes. Considérant qu’une certaine philosophie de l’histoire, marquée par l’idée de progrès et par l’historicisme, biaise notre compréhension du travail philologique des humanistes, la recherche se propose de sortir de toute démarche évolutionniste et de renverser la perspective historique en prenant pour point de comparaison la démarche de la philologie antique, en particulier celle des érudits de l’époque hellénistique : l’empeiría (la « connaissance empirique ») alexandrine. L’étude conclut que le modèle interprétatif sous-jacent à la critique de la philologie humaniste relève d’un paradigme qu’il convient de mettre en cause afin de pouvoir mieux comprendre la lecture et la réception d’un auteur tel qu’Homère à la Renaissance.

 

>>>> Pour commander l'ouvrage

 


 

Diplomatie et RI au Moyen Age

 

Jean-Marie Moeglin, Stéphane Péquignot


Diplomatie et « relations internationales » au Moyen Âge (IXe-XVe siècle)


PUF, Coll.  Nouvelle Clio, 2017

1112 p.

ISBN:  978-2-13-052787-9


Les « relations internationales » à l’époque médiévale ont constitué un champ de recherches privilégié au XIXe siècle et jusqu’aux premières décennies du siècle suivant. Inspirés par la conception positiviste d’une histoire fondamentalement événementielle et institutionnelle, ces travaux ont connu, tout particulièrement en France, un discrédit de plus en plus profond au cours du XXe siècle. Ces dernières années cependant, à l’étranger comme en France, l’histoire des « relations internationales » et de la diplomatie a été l’objet de nouvelles études majeures, qui rompent radicalement avec les conceptions qui présidaient à la rédaction des ouvrages anciens. Elles adoptent une perspective d’anthropologie politique, écrivent à nouveaux frais l’histoire des relations entre rois, princes et puissants à la lumière des acquis de l’historiographie de la résolution des conflits, éclairent le fonctionnement concret du travail des ambassadeurs et montrent le caractère décisif qu’il a eu pour la pratique des « relations internationales ». Le nombre et l’importance de ces publications nécessitaient qu’un ouvrage d’ensemble donne une synthèse des études déjà publiées, et ouvre de nouvelles pistes à l’intérieur de ce champ de recherches.


>>>Pour commander l'ouvrage