Nouvelles parutions

 

Empires-Couto

 

Empires en marche

Rencontres entre la Chine et l’Occident à l’âge moderne (XVIe-XIXe siècles)

 

Dejanirah COUTO et François LACHAUD (éd.)

 

EFEO, Etudes thématiques, n°28, 2017

336 p.

ISBN: 978-2-85539-148-9

 

Empires en marche se propose d’étudier les rencontres réelles et imaginaires entre la Chine et l’Occident entre le XVIe et le XIXe siècle. L’ensemble des contributions reflète la grande variété des approches ayant trait à l’empire du Milieu et à sa place, toujours grandissante, dans l’imaginaire occidental.

Depuis les premiers temps de la présence des marchands et des missionnaires jusqu’aux politiques modernes de défense côtière, les auteurs s’interrogent sur les interactions diplomatiques, scientifiques, com-merciales, politiques et artistiques entre les deux grands ensembles culturels que forment la Chine et l’Europe occidentale. La lecture des différents articles permet de mieux comprendre comment les discours sur la Chine et – en retour – ceux sur l’Europe perçues, alternativement, comme foyers d’inquiétudes et modèles de civilisation, ont étendu l’horizon des savoirs et durablement façonné notre perception du monde.

 

Pour commander l'ouvrage

 


 

 

Langues de la négociation

Les langues de la négociation
Approches historiennes


Dejanirah Couto et Stéphane Péquignot (dir.)

Presses universitaires de Rennes, coll. Histoire, 2017
288 p.


ISBN : 978-2-7535-5317-0


Ce livre propose une enquête historique et exploratoire sur les enjeux, les usages et les conflits linguistiques liés aux négociations du Moyen Âge à l’époque moderne. Centré sur la diplomatie et le commerce, sur des moments de rupture, il réunit un ensemble d’études relatives à des négociations menées en Europe et autour de la Méditerranée, avec une ouverture comparative. Ces travaux examinent de façon critique la possibilité d’accéder aux réalités linguistiques des négociations passées, et avancent des pistes pour interpréter dans une perspective historique les sources disponibles.

 

Ils identifient les obstacles linguistiques aux négociations et diverses méthodes pour les surmonter. Le recours à des intermédiaires est ici envisagé en contexte dans des cas bien documentés. Le volume s’attache également aux dynamiques linguistiques singulières à l’œuvre dans les négociations. On peut ainsi s’écrire dans une langue de registre élevé et se parler dans une ou plusieurs autres langues selon les phases des tractations, selon les connotations recherchées.

 

Les contributions éclairent enfin les enjeux liés aux choix linguistiques pour les négociations. Adopter une langue plutôt qu’une autre, s’exprimer ou non dans une langue « commune » : la décision dépend souvent de l’usage, mais aussi de rapports de forces ; elle peut être négociée, et revêt parfois une dimension symbolique ou idéologique. C’est là l’objet d’une histoire de longue durée, auquel cet ouvrage voudrait contribuer.

 

Pour commander l'ouvrage

 

 


 

Colorito

 

 

 

Michel HOCHMANN


Colorito. La technique des peintres vénitiens à la Renaissance


Brepols, 2015


ISBN: 978-2-503-55537-9

 

La technique des peintres vénitiens a longtemps été une sorte de mythe pour les peintres, qui ont cherché, notamment au XVIIIe et au XIXe siècle, à en reconstituer les secrets. Elle a donc été l’objet d’un grand nombre de commentaires et d’hypothèses, même si les sources imprimées contemporaines de Titien, de Giorgione, ou de Véronèse sont relativement peu nombreuses.

 

Nos connaissances sur le sujet ont cependant été profondément renouvelées, ces dernières années, par le développement des recherches scientifiques, qui ont apporté des informations sur l’usage du dessin par les artistes de la Dominante (grâce à l’utilisation de la réflectographie infrarouge), sur les liants qu’ils utilisaient (et, donc, sur le développement de la technique à l’huile auquel ils apportèrent une contribution déterminante). On a aussi beaucoup appris sur les pigments présents dans les œuvres de cette période. Les documents d’archives se révèlent également précieux, dans la mesure où ils nous font découvrir le commerce des couleurs et les différents matériaux dont les peintres pouvaient disposer (les marchands de couleurs vénitiens étaient probablement les plus actifs en Europe au XVIe siècle et on venait s’approvisionner auprès d’eux de l’Europe entière).

 

On cherche donc à croiser ces différentes sources d’information pour mieux comprendre les principaux aspects matériels du travail des peintres de cette époque.

 

Pour commander l'ouvrage

 

 

 


 

 

PGD_Couv

 

 

ORBIS DISCIPLINAE

Hommages en l’honneur de Patrick Gautier Dalché

 

Textes réunis par : Nathalie BOULOUX, Anca DAN et Georges TOLIAS

 

 

BREPOLS, 2017

ISBN 978-2-503-56705-1

 

 

 

L’ouvrage réunit trente-six articles offerts à Patrick Gautier Dalché par ses amis, ses élèves et ses collègues à l’occasion de son départ en retraite.

Pour rendre hommage à ses travaux, qui ont renouvelé les recherches sur l’histoire des perceptions et représentations de l’espace, les éditeurs ont souhaité rassembler des contributions qui pour l’essentiel s’inscrivent dans cette même perspective, traitant des représentations spatiales aussi bien textuelles que cartographiques, savantes ou empiriques, dans la longue période que lui-même étudie, allant de l’Antiquité tardive au XVIe siècle.

 

 

Patrick Gautier Dalché est directeur de recherche émérite au Centre national de la recherche scientifique (IRHT) et directeur d’études émérite à l’École pratique des hautes études, Section des sciences historiques et philologiques. Ses travaux portent sur les modes de perception et de représentation de l’espace géographique et cosmographique, au croisement de l’histoire culturelle, de l’histoire des sciences et de l’histoire des textes.


Pour commander l'ouvrage